En chargement ...

Les vols de vélos - Quoi faire quand cela vous arrive

Étant donné le nombre important de vols de vélos à Montréal, il est normal que les citadins se questionnent sur la provenance des vélos usagés vendus par quiconque. Vous êtes peut être tombé sur cette page parce que vous êtes à la recherche de votre vélo et/ou vous cherchez un autre vélo pour le remplacer. Vous trouverez des réponses à ces questions dans la section D'où proviennent les vélos vendus ici.

L'information et les conseils que vous trouverez ici sont inspirés des centaines de témoignages de vols de vélos que mes clients me racontent à chaque année, ainsi que de mon expérience en tant que marchand dans l'achat de plusieurs vélos usagés de sources diverses. La section Quoi faire si votre vélo a été volé a pour but de renseigner les victimes d'un vol sur les étapes à suivre pour faire un rapport de police et essayer de retrouver le vélo. La section Comment se protéger des voleurs donnent des tonnes de conseils pour éviter d'être encore victime d'un vol de vélo. La section Acheter un vélo volé c'est risqué s'addresse à ceux qui magasinent un vélo usagé pour savoir reconnaître les voleurs et les vélos volés.

 

comment bien vérouiller son vélo - StephaneLapointe.com
Ce type de vélo fix gear rouge pour homme et de bonne qualité est à très haut risque de vol, mais comme il est bien verrouillé par son propriétaire le risque de vol est nettement réduit.

Quelques statistiques sur les vols de vélos à Montréal

  • En 2013, 1815 vols ont été rapportés au Service de Police de la Ville de Montréal (SPVM). Ces données permettent au SPVM d’effectuer chaque année quelque 50 arrestations concernant des vols de vélos.
  • C'est clair qu'il y a beaucoup de monde qui ne déclare pas le vol de leur vélo, malgré que c'est facile à faire de nos jours avec un rapport en ligne sur le site du SPVM (Service de Police de la Ville de Montréal). Le nombre réel de vols est donc plus élevé que les 1815 rapportés et les médias rapportent souvent le nombre de 10,000 par année. Après avoir cherché d'où vient ce nombre de 10,000 j'en suis venu à la conclusion que c'est simplement un nombre imaginaire sans fondement scientifique, mais comme c'est gros cela fait de bonnes manchettes !
  • Une bonne étude crédible a été publiée par la Transport Research at McGill (TRAM) intitulée "Breaking into bicycle theft: Insights from Montreal, Canada". On y apprend beaucoup de faits intéressants, par exemple que 76% de vélos volés valent moins de $500. D'autres résultats de cette étude seront cités dans le texte qui suit. Mais le résultat dont les médias devraient prendre note c'est que 36% des répondants ont affirmés avoir rapporté le vol à la police. Donc le nombre réel de vols serait environ 3 fois plus que ceux rapportés. En 2013 on peut estimé le nombre de vols à environ 5,500, ce qui est quand même trop élevé.
  • Malheureusement seulement 2.4% des vélos volés sont retrouvés par leur propriétaire ou par la police. Parmi ceux-ci les 2/3 avaient rapporté le vol à la police.
  • Les vols de vélos sont concentrés dans certains quartiers des grandes villes (voir la carte dans l'étude du TRAM). Au coeur de Montréal les vélos sont rares, tout le monde en cherche, les vols de vélos sont un fléau. Le gens qui y habitent croient que c'est partout pareil, que tous les vélos usagés sont des vélos volés, que personne achète un vélos neuf, etc... Si vous avez lu la section D'où proviennent les vélos vendus ici vous constaterez qu'il est facile de trouver des vélos à bas prix, parfois même gratuit, à l'extérieur de Montréal dans les ventes de garage, brocanteurs, chez un ferrailleur ou même dans les vidanges. Les vols de vélo sont donc beaucoup moins fréquents aussitôt qu'on s'éloigne du centreville, par exemple à Lachine, St-Laurent, Pointe-Claire, etc.... Le vol de vélos est un phénomène urbain intiment lié à l'itinérance, la délinquance juvénile et la pauvreté. Alors qu'à Laval et Brossard les citoyens nous donnent des vélos quasiment neufs à recycler, sur le Plateau et dans le Centre-Sud on se fait voler des vieux vélos tout rouillés !
  • Selon une étude de Vélo Québec il se vend environ 600,000 vélos neufs à chaque année au Québec et les québécois possèdent environ 6 millions de vélos (voir "Létat du vélo au Québec en 2010"). Une famille Québécoise typique avec enfants possède 1 réfrigérateur, 2 voitures et 4 vélos. En fait les 5,500 vélos volés à Montréal par année ne représentent qu'une goutte d'eau dans l'océan des vélos usagés légitimes. C'est malheureux si vous êtes victime d'un vol mais ce n'est pas une raison pour devenir paranoïaque et accuser gratuitement tous les vendeurs qui ont un vélo similaire à vendre sur internet ou ailleurs ! Les journalistes qui travaillent dans la cité des médias, au coeur du quartier Centre-Sud qui est désigné comme étant un des plus pauvres au Canada selon Statistique Canada en 2017, sont particulièrement à risque de se faire voler leur vélo. Cela explique pourquoi les médias québécois propagent une image négative des vélos usagés et accusent sans aucun discernement l'ensemble des vendeurs de vélos d'occasion. Les journalistes professionels doivent rester objectifs, sortir de leur micro-climat plus souvent, et comprendre que la situation dans leur quartier n'est pas du tout représentatif de la situation ailleurs à Montréal, au Québec et au Canada ! Des propos tel que "Un vendeur qui a plusieurs vélos usagés à vendre sur internet c'est suspect" nuisent grandement à tous les recycleurs de vélos honnêtes et encouragent les gens à acheter un vélo neuf fabriqué en Chine plutôt que de supporter l'industrie locale du recyclage. Un vendeur de voiture d'occasion a plusieurs voitures à vendre, un vendeur de vélos d'occasion a aussi plusieurs vélos à vendre, il n'y a absolument rien de suspect en soit. Cette industrie en pleine croissance en fait plus pour protèger l'environnement que n'importe quel discour de politicien et cela sans aucune aide gouvernementale ! Les médias devraient plutôt encourager les citoyens à acheter des vélos recyclés et souligner l'importance de donner son vélo à un recycleur honnête plutôt que de l'envoyer à la ferraille.

Quoi faire si votre vélo a été volé

1- Faire un rapport à la police

  • Vous devriez d'abord faire un rapport avec la police. Si le vol c'est produit à Montréal vous faites un rapport en ligne sur le site du SPVM (Service de Police de la Ville de Montréal). Ainsi si votre vélo est retrouvé par la police, ce qui est rare malheureusement, vous avez des chances qu'il vous soit retourné. Malheureusement si vous n'avez pas pris en note le numéro de série la police ne peut rien faire. Mais vous devriez quand même faire un rapport pour que la police sache qu'il y a un voleur dans votre quartier et augmente la surveillance pour le pincer.

2- Vérifiez avec votre assurance habitation

  • Vérifiez avec votre assurance habitation si cela vaut la peine de réclamer la valeur du vélo. Il demanderont probablement un rapport de police et la facture du vélo. Souvent il y a une franchise (déductible) de $200 par exemple, donc si la valeur du vélo est moins que ce montant cela ne vaut pas la peine.

3- Vérifiez avec la ville, votre vélo a pu être considéré comme nuisible et retiré

interdiction de vérouiller son vélo sur les arbres de la ville de Montréal - StephaneLapointe.com

  • Votre vélo aurait pu être retiré par la ville s'il causait une nuisance. Suite à des plaintes, la ville retire des vélos à chaque année pour toutes sortes de raisons. Le vélo bloque le passage des piétons aux intersections, bloque l'accès à un commerce, il est verrouillé sur un support saisonnier qui est retiré l'hiver pour le déneigement, il était verrouille à une conduite de gaz, il bloquait la sortie d'urgence d'un commerce ou institution. Soyez responsable quand vous stationnez votre vélo. La ville garde le vélo dans sa fourrière pendant un certain temps et pourra vous le rendre mais vous devrez payer une amende et des frais d'entreposage assez salés qui peuvent même dépassés la valeur du vélo.
  • À Montréal il y a eu l'histoire médiatisée d'une fille dont le vélo était mal garé et nuisait aux piétons à une intersection. La ville a retiré le vélo sans aucune forme d'avertissement. Ils auraient pu coller un billet sur le vélo demandant son déplacement avant de le retirer mais non, aucun avertissement. La fille était convaincue que son vélo avait été volé, mais elle a entendu dire que le ville retirait parfois des vélos nuisibles. Elle contacte donc la ville qui lui dit que oui ils ont bien sa bicyclette, mais pour la récupérer elle doit payer une amende salée et des frais d'entreposage de $20 par jour (ou un montant similaire) ! Le total s'élevait à quelque chose comme $600, je ne me souviens plus exactement, beaucoup plus que la valeur du vélo de toute façon.

4- Partagez votre expérience sur le groupe Facebook "Vélo Volé Montréal"

  • Vous pouvez partager votre expérience avec d'autres victimes de vol sur le groupe Facebook "Vélo Volé Montréal". Les membres du groupe s'entraident pour retrouver des vélos volés, attraper des voleurs, faire pression sur la police et les politiciens. Il y a vraiment des vélos qui sont retrouvés par les membres du groupe qui garde l'oeil ouvert.

5- Suivez les annonces classées sur le web

  • Suivez les annonces classées sur les sites web où on peut afficher gratuitement, tel que Kijiji et Craigslist. En général les voleurs ne sont pas assez stupides pour mettre dans leur annonce la photo du vélo volé, il vont prendre plutôt une photo d'un vélo similaire trouvée sur internet.
  • Les voleurs plutôt que de placer leur propre annonce vont plutôt lire les annonces "recherche vélo" des autres pour leur proposer des vélos. Quand je place une annonce "Je cherche des vélos" il y a parfois des gens suspects qui me contactent pour me proposer plein de vélos pas cher. Un truc est donc de placer vous même une annonce "je recherche un vélo " dans laquelle vous décrivez sans trop de détail le genre de vélo qui vous a été volé, sans le mentionner directement. Le but est d'attirer le voleur vers vous en écrivant par exemple: "Je me cherche un vélo pour dame, préférablement de couleur bleu, et si il a en plus un porte-bagage à l'arrière ce serait encore mieux. Contactez-moi si vous avez ce genre de vélo à vendre, je suis acheteuse.".
  • Lisez la section Comment reconnaître les vélos volés sur les sites d'annonces classées
  • Si vous croyez avoir trouvé votre vélo sur internet ou ailleurs, même si vous êtes certain que c'est votre vélo, si vous ne pouvez pas le prouver avec le numéro de série et un rapport de police, vous ne pouvez rien faire d'autres que d'essayer de convaincre la personne de vous donner le vélo en le menaçant de téléphoner à la police. Mais comme vous n'avez pas le numéro de série la police ne se déplacera probablement pas, donc vos menaces sont du bluff.
  • Prenez rendez-vous avec le vendeur. Sur place vérifiez le numéro de série, si le vélo est bien le vôtre, c'est exactement le même numéro de série, il n'y a aucun doute, demandez au vendeur de l'essayer pour faire un tour du pâté de maison et partez avec ! Il y a plusieurs témoignages de gens sur l'internet qui l'ont fait. Si le vendeur est contre et refuse de vous laisser essayer le vélo, dites lui que c'est le vôtre et que vous pouvez le prouver, et que s'il ne vous donne pas le vélo vous appelez la police. Évidemment la manière légale d'opèrer est plutôt de téléphoner immédiatement la police plutôt que de re-voler son propre vélo au voleur, mais c'est moins compliqué de se faire justice soit même que de faire patienter un voleur pressé en attendant que la police se pointe au rendez-vous.

6- Visitez les prêteurs sur gage (Pawn Shop), visitez les marchands de vélo d'occasion

  • Vous pourriez trouvez votre vélo chez un prêteur sur gage (Pawn Shop). Même si vous êtes certain que c'est votre vélo, si vous ne pouvez pas le prouver avec le numéro de série et un rapport de police, vous ne pouvez rien faire d'autres que d'essayer de convaincre la personne de vous donner le vélo en le menaçant de téléphoner à la police. Mais comme les Pawn Shop sont des experts dans ce type de situation ils savent très bien que vous bluffez. Même avec un rapport de police il se peut très bien que le Pawn Shop refuse de vous donner le vélo car eux ils l'ont acheté légalement. Ils doivent tenir un registre avec les informations de qui ils ont acheté la marchandise. Ils peuvent prouver qu'ils ne sont pas les voleurs du vélo et qu'il ont pris les précautions nécessaires. Je ne sais pas exactement comment cela fonctionne mais je crois qu'ils peuvent garder le vélo et se contenter de transmettre à la police les coordonnées du vendeur pour poursuivre l'enquête. Il y a eu une situation similaire à Québec où un gars a été obligé de payer pour racheter son propre vélo d'un Pawn Shop même s'il était accompagné de la police avec un rapport et le numéro de série.
  • Vous devriez visitez les marchands de vélos usagés de votre ville, surtout les marchands qui ne sont pas établis depuis longtemps et qui se situent dans les secteurs chauds de la ville, pas trop loin du centreville. Mais il y a peu de marchands de vélo d'occasion et la vaste majorité sont des commerçants honnêtes qui évitent comme la peste les vélos volés. En fait les voleurs de vélos font une compétition déloyale aux marchands honnêtes et leur donnent une mauvaise réputation. Les marchands honnêtes sont donc très motivés à éliminer les voleurs. Sachez aussi que les marchands de vélos d'occasion à Montréal sont obligés de tenir un registre avec l'identité des vendeurs comme dans les pawn shop.

7- Si vous voyez sur ce site web un vélo qui pourrait être le vôtre

  • Si vous voyez sur ce site web un vélo qui pourrait être le vôtre, vous devriez d'abord lire la section Où je trouve tous ces vélos. Vous comprendrez que les probabilités qu'un vélo volé par un délinquant ou un itinérant à Montréal se retrouve à Sainte-Justine-de-Newton, à 1 heure de Montréal en voiture, est pratiquement nulle.
  • Il arrive que des gens font des recherches sur internet et me téléphonent sur un ton accusateur pour en savoir plus sur un vélo qu'ils ont vus sur le site web, croyant que c'est peut être le leur. Nous avons une base de donnée où sont enregistrés tous les vélos acheté et vendus dans le passé. On peut dire quand, où et de qui le vélo a été acheté.
  • Habituellement les gens sont déçus d'apprendre que le vélo qu'ils croyaient être le leur a été vendu il y a plusieurs années déjà et que c'est impossible que ce soit le même. Le gens sont aussi déçus d'apprendre que chaque modèle de vélo est produit en milliers ou millions d'exemplaires identiques. Donc même si vous voyez un vélo identique au vôtre sur un site d'annonces classées, sans une facture avec le numéro de série c'est impossible de prouver qu'un vélo est le vôtre.
  • Mais si tous les faits pointent dans votre direction, si vous avez un rapport de police ou si vous pouvez prouvez qu'un vélo est le vôtre (numéro de série ou signes distinctifs sans équivoque) il me fera plaisir de vous le remettre. Communiquez avec Stéphane à velo@stephanelapointe.com

Se protéger contre les vols de vélo

Dans cette section vous apprendrez comment les cyclistes urbains d'expérience se protègent contre les vols, mais aucun truc n'est infaillible et même les citoyens de longue date se font parfois voler. Si vous lisez ceci c'est probablement parce que vous avez été victime d'un vol. Votre vélo était verrouillé avec un câble ou une chaîne ? Vous êtes un jeune adulte venu de l'extérieur de la ville pour étudier ou travailler ? Vous croyiez que n'importe quel cadenas fait l'affaire ? Vous aviez un beau vélo neuf ou récent ? Si cela peut vous consolez, sachez que vous n'êtes certainement pas le premier à qui cela arrive, et que malheureusement beaucoup d'autres vous suivront.

comment bien vérouiller son vélo - StephaneLapointe.com
Un vélo correctement verrouillé avec un cadenas en U passant au travers du cadre et de la roue avant, et sur un objet solide.

1 - Toujours un cadenas en U

Utilisez toujours un cadenas antivol en U de bonne qualité ($25 et plus). Vous n'êtes pas obligé d'acheter un cadenas à $75, les meilleurs rapport qualité-prix sont entre $35 et $60. Si vous achetez un vélo ici vous pouvez acheter un cadenas lors de la livraison du vélo, voir la section des accessoires à vendre et aussi les trucs et conseils concernant les différents types de cadenas disponibles si vous ne vivez pas dans un secteur à haut risque.

comment bien vérouiller son vélo - StephaneLapointe.com
Étalage de cadenas en U chez un marchand.

comment bien vérouiller son vélo - StephaneLapointe.com
Ce genre de cadenas rigide articulé est supposé sécuritaire
mais je n'ai pas d'expérience avec ceux-ci.

2 - Ne jamais utiliser un câble ou une chaîne

Car ils se coupent facilement, sans faire de bruit et en quelques secondes, avec une pince coupante très ordinaire que n'importe qui peut acheter à la quincaillerie. Selon l'étude du TRAM, 47% des vélos volés à Montréal étaient verrouillés avec un câble ou une chaîne, seulement 6.8% avec un cadenas en U. Peut importe la grosseur du câble, il est toujours constitué de plusieurs brins de petits diamètres qui chacun sont faciles à couper, donc un gros câble sera simplement un peu plus long à couper avec une petite pince, 1 minute ou 2 de plus à peine.

 

comment ne pas vérouiller son vélo - StephaneLapointe.com
Si vous utilisez un câble ou une chaîne vous pouvez être certain que votre vélo disparaîtra rapidement. Même les câbles de gros diamètres sont facile à couper avec une pince très ordinaire que l'on trouve dans n'importe quelle quincaillerie, les gros sont justes un peu plus long à couper.

comment bien vérouiller son vélo - StephaneLapointe.com
Ce Fiori ne survivra pas longtemps à Montréal avec cette petite chaîne de fi-fi !

3 - Verrouillez le cadre, pas seulement une pièce amovible

  • Verrouiller le cadre du vélo, jamais une pièce amovible. Si vous verrouiller seulement la roue avant par exemple, le voleur peut partir avec le reste du vélo et il restera seulement la roue à votre retour.

comment bien vérouiller son vélo - StephaneLapointe.com
Seulement la roue avant est verrouillée, un voleur peu partir avec tout le reste du vélo.

  • Idéalement essayer de passer au travers de la roue avant du vélo et ainsi la verrouiller en même temps que le cadre. Cela bloque la roue et empêche le vélo de rouler et de se ramasser coucher au sol, au pied du poteau. Aussi cela laisse moins de jeu dans le cadenas et donc moins de prise pour un outil pour forcer le cadenas, un long bras de levier par exemple. Les voleurs n'aiment pas ça car c'est probable que la roue avant sera tordue dans l'opération et le vélo inutilisable après. Selon le type de cadre, la grosseur du cadenas, ce n'est pas toujours possible de verrouiller la roue avant en même temps que le cadre. Utilisez un 2è cadenas pour verrouiller la roue avant si elle est munie d'une déclenche rapide, ou enlevez la roue pour la verrouiller

comment bien vérouiller son vélo - StephaneLapointe.com
Idéalement essayer de passer au travers de la roue avant du vélo et ainsi la verrouiller en même temps que le cadre. Cela bloque la roue et empêche le vélo de rouler et de se ramasser coucher au sol.

comment bien vérouiller son vélo - StephaneLapointe.com
La roue avant n'est pas verrouillée car ce n'est pas toujours facile selon la géométrie du vélo, la longueur du cadenas et l'objet sur lequel on le fixe.

4 - Choisissez un objet solide fixe

  • Attacher à un objet solide, pas une clôture en treillis facile à couper par exemple. Si à un poteau de signalisation vérifier qu'il est bien ancré au sol et ne peut être levé. Vérifier que les barreaux d'une clôture ne sont pas dessoudés ou coupés à leur base. Si vous verrouiller à un parcomètre, vérifier que le cadenas ne peut être glisser vers le haut si quelqu'un lève le vélo par dessus le parcomètre.

comment bien vérouiller son vélo - StephaneLapointe.com

  • Ne soyez pas trop pressé ou distrait. Les clients me racontent toutes sortes d'histoires insolites: ils avaient le meilleur cadenas du monde mais un jour trop pressé ils ont mal verrouiller le vélo en passant à coté du cadre ou du poteau. Une autre histoire typique: distrait par leur téléphone qui a sonné, ou une belle voisine qui arrivait, ils ont oublié la clés dans le cadenas ! Ou encore il a verrouille par erreur un autre vélo avec le sien, à son arrivée le propriétaire de l'autre vélo l'attendait et voulait l'étrangler, etc... Selon l'étude du TRAM, 8.5% des vélos volés à Montréal n'étaient pas verrouillés du tout !

comment bien vérouiller son vélo - StephaneLapointe.com
Ce vélo n'est même pas verrouillé sur le poteau !

5 - Enlevez une pièce essentielle

  • Enlever une pièce essentielle tel qu'une roue ou la selle. Les voleurs préfèrent un vélo complet pour le revendre rapidement et utilisable sur le champs pour se sauver en roulant sur le vélo. Il n'ont pas le temps de bricoler et pas d'endroit pour l'entreposer en attendant de trouver la pièce. Ils préfèrent de loin pouvoir le revendre la même journée.
  • Si vous enlevez une pièce ne laissez pas votre vélo stationner au même endroit pendant des mois sans bouger, voir la section suivante pour des explications.

comment bien vérouiller son vélo - StephaneLapointe.com
Un vélo sans selle n'est pas trop intéressant pour les voleurs

6 - Ne stationnez pas votre vélo n'importe où, soyez responsable

  • Votre vélo pourrait être retiré par la ville si il cause une nuisance ou un risque en cas d'urgence. La ville retire des vélos à chaque année pour toute sorte de raison. Par exemple votre vélo bloque la sortie des camions de pompier à la caserne, le vélo bloque le passage des piétons aux intersections, bloque l'accès à un commerce, il était verrouille à une conduite de gaz ou conduite électrique, il bloquait la sortie d'urgence d'un commerce ou institution. Soyez responsable quand vous stationnez votre vélo et assurez vous qu'il ne nuit pas à personne et ne pose pas un risque.
  • Certains propriétaires d'immeuble et commerçants posent une affiche pour interdire le stationnement des vélos. Respectez ces avertissements !
  • La ville garde le vélo dans sa fourrière pendant un certain temps et pourra vous le rendre mais vous devrez payer une amende et des frais d'entreposage assez salés qui peuvent même dépassés la valeur du vélo.
  • À Montréal il y a eu l'histoire médiatisée d'une fille dont le vélo était mal garé et nuisait aux piétons à une intersection. La ville a retiré le vélo sans aucune forme d'avertissement. Ils auraient pu coller un billet sur le vélo demandant son déplacement avant de le retirer mais non, aucun avertissement. La fille était convaincue que son vélo avait été volé, mais elle a entendu dire que le ville retirait parfois des vélos nuisibles. Elle contacte donc la ville qui lui dit que oui ils ont bien sa bicyclette, mais pour la récupérer elle doit payer une amende salée et des frais d'entreposage de $20 par jour (ou un montant similaire) ! Le total s'élevait à quelque chose comme $600, je ne me souviens plus exactement, beaucoup plus que la valeur du vélo de toute façon.

interdiction de vérouiller son vélo sur les arbres de la ville de Montréal - StephaneLapointe.com
Il est interdit de verrouillé sur un arbre de la ville et ce vélo pourrait être retiré.

7 - Évitez les secteurs à risque

  • Stationnez le vélo dans des endroits passants et bien éclairés le soir.
  • Évitez les secteurs chauds de la ville où il y a des itinérants et des mendiants, évitez les gros parcs de stationnement aux abords des stations de métro et universités par exemple. Les étudiants venant de l'extérieur de Montréal sont trop souvent mal informés. Ils utilisent des câbles ou des chaînes pour verrouiller leur beau vélo récent ou même neuf. Les stationnements aux abords des universités et CEGEP sont une manne pour les voleurs au printemps et au début de la session à l'automne. Utilisez toujours cadenas en U et vous serez en sécurité.

Évitez les gros parcs de stationnement aux abords des stations de métro - StephaneLapointe.com
Évitez les gros parcs de stationnement aux abords des stations de métro. Plus il y a de vélos, plus cela attire les voleurs.

  • Attention lors des gros festivals l'été qui attirent des foules de cyclistes, c'est difficile de trouver un bon endroit pour garer son vélo et trop souvent il ne reste que des clôtures en treillis faciles à couper et autres endroits non sécuritaires. Les voleurs adorent ces festivals ! Le problème est devenu si important avec les années que les organisateurs offrent maintenant un stationnement surveillé pour les vélos sur le site. Vous devriez vous renseignez en arrivant au festival et l'utiliser.
  • Il y a une grande différence dans le niveau de risque entre les divers districts de la ville. Dans le centreville et sur le plateau Mont-Royal vous avez 2 fois plus de chance de vous faire voler un vélo que dans tout autre quartier de Montréal. Vous pouvez voir une carte de chaque district policier dans l'étude du TRAM.

8 - Ne laissez pas votre vélo stationné plusieurs mois au même endroit sans bouger

  • Les voleurs pourraient espionner votre vélo, étudier comment il est verrouille pour planifier leur vol, par exemple en revenant le lendemain avec un outil différent. Les voleurs se sentent moins coupable de volé un vélo qui semble appartenir à personne. Si votre vélo a l'air abandonné les gens vont le traiter comme tel. Des gens honnêtes pourraient prendre des pièces dessus avec l'intention louable de recycler ce qui est encore bon plutôt que de le laisser dépérir. Aussitôt qu'une ou deux pièces disparaissent, rapidement les voisins croient qu'il est vraiment abandonné et vous sortez un bon matin et il ne reste plus que le cadre ! En plus votre vélo pourrait être enlever par la ville ou par le propriétaire des lieux et être revendu dans un encan de vélo.

un vélo qui semble abandonné, le foin pousse dans les roues - StephaneLapointe.comil reste seulement le cadre après queqlues mois - StephaneLapointe.com
Le foin pousse dans les roues, le vélo a l'air abandonné, après quelques semaines il ne reste que le cadre !

 

9 - Rendez le vélo moins attirant

  • En général un vieux vélo usé et laid a moins de chance de se faire volé, mais les voleurs regardent le cadenas d'abord et le vélo ensuite; même les vieux vélos rouillés peuvent se faire voler si le cadenas est facile à couper. J'ai des clients que me racontent des histoires de ce genre à tous les jours.

Vélo bien repeint d'une couleur uniforme a autant de chance de se faire voler. - StephaneLapointe.com
Vélo bien repeint d'une couleur uniforme a autant de chance de se faire voler.

  • C'est inutile de repeindre votre vélo au complet avec une couleur uniforme, il sera totalement anonyme et encore plus attirant pour les voleurs ! Le fait d'enlever les étiquettes sur le vélo le rend plus difficile à identifier et plus facile à revendre pour un voleur. Repeindre le vélo au complet est justement une technique utilisée par les voleurs amateurs (après avoir compris combien de temps cela prend, le coût de la peinture, et comment ils ont gâcher le look du vélo et diminuer sa valeur, ils ne vont pas voler un autre vélo). Donc certaines personnes pourraient suspecter que vous rouler sur un vélo volé. Au moment de la revente vous allez vous faire poser des questions. En plus votre vélo perd beaucoup de valeur et c'est beaucoup de travail pour rien. Si vous peinturez tout de même votre vélo au complet pour le camoufler, prenez des photos avant de le peindre pour prouver la marque et le modèle lors de la revente, surtout si c'est un bon vélo haut de gamme.

Le look personnalisé ou laid est moins attirant pour les voleurs. - StephaneLapointe.com Le look personnalisé ou laid est moins attirant pour les voleurs. - StephaneLapointe.com Le look personnalisé ou laid est moins attirant pour les voleurs. - StephaneLapointe.com
Le look personnalisé ou laid est moins attirant pour les voleurs.

  • Il y a 2 approches possibles: donner un personnalité unique au vélo tel qu'il est clair qu'il appartient à une seule personne ou le rendre plus laid
  • Personnalisez votre vélo avec de la peinture à métal voyante genre Tremclad. Écrivez en gros sur la cadre, à un endroit bien visible quelque chose comme "Ce vélo appartient à votre nom" et votre numéro de téléphone. Écrivez ailleurs sur le cadre, en gros caractères"no. de série 12345678". En plus de dissuader les voleurs, cela a le même effet que de poser une plaque d'immatriculation, cela garantie que votre vélo sera retourné si la ville décide de la saisir parce qu'il est stationné illégalement par exemple, ou s'il est retrouvé par la police.
  • Posez des autocollants un peu partout, surtout à des endroits où il seront difficiles à décoller. Cela donne une personnalité unique au vélo, il n'y en a pas deux pareils. Mettez vos talents d'artiste en valeur, peignez des motifs de couleurs éclatantes, rendez le vélo unique, voyant et facile à identifier.
  • Le dernier recours est de rendre le vélo laid en le barbouillant de peinture de couleur variée, avec un style graffiti par exemple. C'est correct si c'est déjà un vieux vélo qui n'a pas trop de valeur, car il aura perdu toute sa valeur après.
  • Les voleurs sont des hommes et volent préférablement les vélo recherchés par les jeunes hommes, car se sont eux qui sont les plus propices à acheter un vélo volé. En ce moment les vélos les plus volés sont probablement les fix gear populaires auprès des jeunes "hypsters". Les femmes sont moins portées à acheter un vélo "hot" d'un délinquant à la sortie du métro. Les vélos les moins volés sont probablement les vélos roses pour fillette. Donc une approche est de donner une personnalité très féminine au vélo en le peignant de couleur rose, en posant des autocollants de fleurs ou d'oursons par exemple, bref un look fi-fille et matante.

Un vélo tout rose est moins attirant pour les voleurs. - StephaneLapointe.com
Un vélo tout rose est moins attirant pour les voleurs.

10 - Enregistrez votre vélo

  • Notez le numéro de série, gardez la facture, prenez des photos du vélo. Cela aidera votre réclamation d'assurance et l'enquête policière en cas de vol.
  • A Montréal il n'y a pas d'immatriculation pour les vélos, vous pouvez plutôt faire buriner le vélo par la police, voir la section burinage des vélos pour plus d'information..
  • Dans certaines municipalités il est obligatoire d'immatriculer les vélos. Vous allez à l'hôtel de ville remplir un formulaire incluant le numéro de série du vélo, et payez des frais par exemple $15 bon pour la vie. On vous donne une vignette à poser sur le vélo, anciennement c'était une plaque comme sur les voitures. Voir la section immatriculation des vélos pour plus d'information.

plaques de vélo anciennes - StephaneLapointe.com
Anciennes plaques d'immatriculation pour vélo.
Aujourd'hui on nous donne une vignette à coller ou fixer.

Voir la section immatriculation des vélos

11 - N'encouragez pas les voleurs

12 - Intervenez si vous êtes témoin d'un vol

  • Vous êtes pour la solidarité et l'entraide, vous votez pour des partis de gauche, mais quand vous voyez un voleur partir avec le vélo d'une innocente victime, probablement un de vos voisin, vous faites semblant d'avoir rien vu ? Quand un délinquant vous propose un beau vélo pour $25 à la sortie du métro vous ne faites rien ? Si un voleur est actif dans votre quartier et personne ne fait rien, le voleur continuera à abuser de vous et de vos voisins. Si le voleur se sent surveiller et a peur de se faire prendre il ira ailleurs
  • On ne peut pas toujours attendre que les gouvernements et la police s'occupent de tous nos problèmes, surtout au niveau local et de la rue. Dans plusieurs sociétés, et dans certains quartiers des grandes villes, les gens ne téléphonent pas à la police quand ils voient un voleur en action, ils sautent dessus et lui bottent le cul ! C'est beaucoup plus efficace, le voleur ne reviendra pas et il dira à tous ses amis de se tenir loin de telle rue "c'est une gang de malade, il y a des gros bras qui surveillent, j'ai failli me faire tuer !".
  • Ok ce n'est pas tout le monde qui peut confronter un voleur en action et c'est plutôt risqué. Mais vous pouvez prendre des photos avec votre téléphone pour l'intimider. Quelqu'un veut vous vendre un vélo à la sortie du métro ? Dites lui en passant que vous l'avez pris en photo avec le vélo, et que si il est encore là demain la police va venir.

Acheter un vélo volé c'est risqué

Pensez y bien avant d'acheter un vélo volé car cela peut vous attirer des ennuis sérieux pouvant aller jusqu'à une condamnation pour recel et un dossier criminel. Si vous achetez un vélo en sachant qu'il est volé vous êtes complice. Vous avez l'obligation morale et légale de prendre des précautions raisonnables pour éviter cela et pour vous protéger contre une éventuelle accusation non fondée. Vous ne voulez pas encourager les voleurs de vélo puisque vous risquez d'être la prochaine victime. Peut importe de qui et où vous achetez le vélo, gardez les informations sur le vendeur, une copie de l'annonce sur internet et toutes autres information prouvant que vous l'avez acheter honnêtement. Vous trouverez des témoignages qui font réfléchir sur le groupe Facebook "Vélo volé Montréal". Il y a plein d' histoires de jeunes gens qui ont acheté un vélo vraiment pas cher sans trop poser de questions, sur Craigslist ou Kijiji par exemple, et un bon jour, alors qu'il sont assis au parc Laurier avec leur nouvelle blonde, l'ancien propriétaire du vélo arrive, la chicane explose, et il téléphone à la police si vous ne lui redonner pas le vélo. Si le propriétaire avait précédemment fait un rapport avec la police, vous serez arrêté, menotté et transporté au poste de police devant tout le monde. Si vous n'êtes pas un voleur vous serez capable de vous défendre, mais c'est beaucoup de tracas et de stress.

Vous trouverez ci-dessous pleins de conseils pour reconnaître les voleurs et les vélos volés, mais en réalité on ne peut jamais être certain à 100% que ce n'est pas de la marchandise volée qui nous est vendue, même quand on achète du neuf dans un magasin. Malgré toutes les précautions, je ne peux honnêtement garantir hors de tout doute que je ne me suis jamais fait passé un vélo volé. C'est déjà arrivé que j'ai vérifié un vélo d'origine suspecte qui était effectivement volé. Je fut capable de contacter la propriétaire en communiquant avec le magasin où il avait été acheté neuf. Heureusement il y avait une étiquette du magasin sur le vélo avec un numéro de téléphone, et avec le numéro de série le commerçant a retrouvé la facture et l'acheteuse. La propriétaire était complètement étonné que quelqu'un avait retrouvé son vélo et je suis même allé en personne le rapporter chez elle !

1 - Comment reconnaître les voleurs de vélos

  • Parfois c'est évident que le vendeur est suspect et on a pas besoin de se poser pleins de questions: quelqu'un vend un beau vélo récent pour $25 à la sortie du métro, ou sur la rue Saint-Denis à 1h du matin. En plus le type prétend que c'est le sien mais le vélo est beaucoup trop petit ou trop grand pour lui ! N'achetez surtout pas ces vélos même si le prix est très alléchant, il a probablement été volé dans votre quartier ou seulement 2 stations de métro plus loin.
  • En général les voleurs sont des hommes, avec peu d'éducation et dans une situation économique difficile. Il faut être désespéré pour voler des vélos car ce n'est pas facile à voler, pas facile à vendre et relativement peu payant étant donné le temps requis. Si vous faites le calcul c'est clair que les voleurs gagnent moins que le salaire minimum.
  • Dès la première phrase je peux souvent suspecter que c'est un voleur qui me téléphone pour m'offrir un vélo volé. C'est du profilage social. Les voleurs utilisent un vocabulaire et ont un accent québécois typique des quartiers populaires, des prisons et maisons de transition. Cela tranche nettement avec le niveau de langage de ma clientèle typique: "Eh man jai un bicyk a vand, i vau o moin $3000 piasses, ma blonde est enceinte et on a besoin d'argent pour acheter des couches et bla bla bla ". L'histoire de "ma blonde est enceinte et on a besoin d'argent pour des couches" est particulièrement populaire chez les voleurs, cela fait probablement partis de leur formation en prison. Mais il y a un sérieux hic dans leur histoire: comment peux tu posséder un vélo qui vaut $3000 et ne pas avoir assez d'argent pour acheter des couches ?
  • Les voleurs sont souvent des beaux parleurs et ils se croient bons menteurs. Le problème avec leur tactique c'est qu'ils ne connaissent pas grands choses aux vélos. Ils vont prétendre par exemple que le vélo vaut $3000 (ou un autre montant élevé qu'ils ont inventés) mais si vous leur demandez combien il a de vitesses ou est-ce un dérailleur Shimano Acera, ils ne connaissent pas la réponse. Mais curieusement ils sont affirmatifs que leur vélo "vaut au moins $3000" et prétendent qu'ils s'y connaissent en vélo et qu'ils ont fait des recherches. En réalité ce vélo peut se vendre $250 chez Canadian Tire.
  • Le truc est de poser beaucoup de questions au vendeur. Les gens honnêtes vont répondre calmement à toute vos questions car ils veulent vendre leur vélo, et plus vous posez de questions plus ils savent que vous êtes vraiment intéressé. Les voleurs espèrent que vous êtes une personne innocente qui croit n'importe quoi et qui ne connaît pas grand chose aux vélos. Ils n'aiment pas se faire poser plein de questions car ils doivent inventer les réponses et ils ont peur de se faire coincer dans leurs menteries. Plus vous posez de questions, plus ils deviennent nerveux et impatients.

2 - Les questions à poser avant d'acheter

  1. Quelle est la marque et le modèle du vélo ? Quel type de vélo c'est: un hybride, un vélo de route, un vélo pliant ? Combien il a de vitesses ? Habituellement les gens honnêtes savent quel type de vélo ils possèdent et autres informations de base. Ils connaissent leur vélo car ils l'ont magasiné et vraiment utilisé. Les voleurs eux n'ont pas magasiné le vélo avant de l'acheter. Ils l'ont à peine regardé avant de le voler et n'ont quasiment jamais roulé avec. Ils ne sont pas capables de faire la différence entre un vélo hybride et un vélo de route. Remarquez que j'ai omis de mentionner "vélo de montagne" dans la question. Souvent le seul genre de vélo qu'ils connaissent un peu sont les gros vélos de montagne et comme vous ne l'avez pas mentionner dans les choix ils ne savent pas quoi répondre. Ils vont répondre "c'est un bike bleu avec des gros tyres pis des shocks en avant".
  2. Est-ce que c'est ton vélo que tu vends ou le vélo de quelqu'un d'autre ? Réponse toujours des voleurs: "c'est mon vélo" ou "celui de ma blonde".
  3. Est-ce que le vélo est de la bonne grandeur pour toi ? Réponse des voleurs toujours: "oui"
  4. Combien tu mesures, quelle est ta grandeur ?" Réponse: une personne honnête répond immédiatement, le voleur hésite à répondre et n'est plus à l'aise, son attitude change. Il ne s'attend pas à cette question qui l'oblige à révéler de l'information personnelle qui peut servir à l'identifier plus tard. Aussi il comprend que vous êtes un connaisseur en vélo et que d'autres questions gênantes vont suivre.
  5. Est-ce que tu as rouler beaucoup avec le vélo ? Combien de kilomètres par jour ? Une personne honnête va répondre sans hésiter, peu importe la réponse. Un voleur n'a jamais vraiment utiliser le vélo lui même et se demande qu'est ce qu'il devrait répondre. Il doit inventer une histoire. Si il répond qu'il n'a presque pas rouler avec, ce qui est la vérité, vous vous douterez peut être que c'est un vélo volé. Mais si au contraire il dit qu'il a beaucoup rouler avec, cela veut dire que le vélo est usé et a moins de valeur. C'est le genre de question qui dérange les voleurs.
  6. Où as-tu acheté le vélo ? Réponses fréquentes des voleurs: "Je l'ai acheté d'un de mes chums" ou "je ne me souviens plus". Un voleur ne va pas répondre qu'il a acheté le vélo dans un magasin et qu'il a encore la facture, car dans ce cas ce n'est pas un voleur. Il va toujours prétendre qu'il l'a acheté usagé. Si la réponse est "je ne me souviens plus où je l'ai acheté" c'est très suspect.
  7. Depuis combien de temps tu as ce vélo ? Réponse fréquente d'un voleur: "cela fait moins d'un an" ou "cela fait quelques semaines mais je ne l'aime pas" ou "je ne me souviens plus". Un voleur ne va pas prétendre qu'il possède le vélo depuis plusieurs années, il dira plutôt qu'il l'a depuis pas longtemps mais que pour une raison quelconque il doit le vendre. Si la réponse est "je ne me souviens plus depuis combien de temps" c'est très suspect.
  8. Pourquoi veux-tu vendre ton vélo ? Une personne honnête répond sans hésiter avec une explication simple, courte et claire, par exemple "je déménage" ou "j'ai acheté un autre vélo neuf". Une personne honnête va rarement vendre son vélo parce qu'elle a besoin d'argent. Un voleur va plutôt être flou et long dans sa réponse. Si il donne une réponse clair c'est souvent la vérité "j'ai besoin d'argent" et dans ce cas méfiez vous. Une autre réponse fréquente des voleurs est "j'ai plein d'autres vélos" et dans ce cas il vient de se révéler ! La question suivante à poser est "donc ce n'est pas vraiment ton vélo que tu vends, puisque tu as en a plusieurs autres, c'est le vélo de quelqu'un d'autre ?"
  9. Quelle est le numéro de série du vélo, est-ce que tu peux le prendre en photo et me l'envoyer par email pour que je vérifis avec la police ? Si la personne répond "pas de problème je te l'envois", et elle le fait vraiment, ce n'est pas un vélo volé. Un voleur va probablement dire qu'il ne veut plus le vendre, il y a quelqu'un d'autre intéressé et bla bla...

3 - Sur les sites d'annonces classées

  • Il y a certainement des vélos volés annoncés sur des sites d'annonces classées, mais selon moi la majorité des vélos volés ne sont pas revendus via l'internet. En fait la vaste majorité des vélos sur ces sites d'annonces sont vendus par leur propriétaire légitime et non rien de suspect. Comme il y a 6 millions de vélos au Québec (en savoir plus), le problème c'est justement que les vélos volés sont noyés dans un océan de vélos légitimes. Les voleurs veulent vendre le vélo rapidement et facilement. Vendre un vélo sur internet demande du temps, du travail et c'est risqué. Aussi il faut un ordinateur, une connexion internet, un compte sur le site d'annonces et d'autres ressources. C'est risqué pour les voleurs car c'est le premier endroit où les victimes vont chercher pour retrouver leur vélo, et en plus cela laisse des traces informatiques qui pourraient permettre de remonter jusqu'au voleur. Il est plus facile de vendre le vélo autrement, par exemple en le refilant à un prêteur sur gage (Pawn Shop) ou un marchand peu scrupuleux, le vendre à un ami ou une connaissance, en l'offrant aux passants à la sortie d'un métro, en posant une pancarte "à vendre" dessus, en se baladant sur la rue St-Denis ou St-Laurent pour l'offrir aux passants, en l'échangeant contre de la drogue à son pusher, etc...
  • Les voleurs plutôt que de placer leur propre annonce vont plutôt lire les annonces "recherche vélo" des autres pour leur proposer des vélos. Quand je place une annonce "Je cherche des vélos" il y a toujours des gens suspects qui me contactent pour me proposer plein de vélos pas cher. La police devrait utiliser cette tactique pour attirer et pincer les voleurs .
  • Les voleurs utilisent les sites où on peut afficher gratuitement, tel que Kijiji et Craigslist. Ils ne vont pas payer pour placer une annonce. En général les voleurs ne sont pas assez stupides pour mettre dans leur annonce la photo du vélo volé, il vont prendre plutôt une photo d'un vélo similaire trouvée sur internet ou pas de photo du tout. Mais il y en a quand même qui mettent la photo du vélo volé.
  • Il arrive que des photos de ce site web, qui sont toutes identifiées StephaneLapointe.com dans le coin supérieur droit, sont utilisées par des gens honnêtes et sûrement aussi par des voleurs. Donc si vous voyez une annonce qui utilise une de mes photos s.v.p. avertissez moi par email velo@stephanelapointe.com.
  • Les voleurs peuvent être assez vagues dans la description du vélo. Par exemple il ne vont pas écrire "vélo Minelli Promenade vert pour dame" mais plutôt "beau vélo hybride récent". Ils savent que les victimes cherchent leur vélo sur internet, mais il y a tellement de vélos annoncés que vous cherchez seulement les annonces qui correspondent précisément à votre vélo volé.
  • Les voleurs ne savent pas écrire et cela parait dans le texte de leur annonce:"bicyk pour om rouje, les brak à pedal sons bon, les 2 tyre son neux".
  • Les voleurs veulent cacher leur identité. Dans leur annonce ils ne mettent pas leur nom complet par exemple Joseph LeGrand, mais plutôt un surnom comme Joe, Jeff, John ou Gus.
  • Ils utilisent une adresse email anonyme hotmail ou gmail par exemple. Souvent ce n'est pas leur adresse mais l'addresse de leur blonde.
  • Ils veulent communiquer seulement par email ou seulement par téléphone. Le numéro de téléphone peut être celui de leur blonde ou d'un téléphone volé. Ils vous demandent votre numéro de téléphone et vous disent que c'est eux qui vont vous téléphoner plus tard, sur un autre téléphone.
  • Les voleurs veulent vous rencontrer dans un endroit publique, une station de métro par exemple. Ils ne veulent pas que vous alliez chez eux, ils ne vous donnent pas une adresse précise. Il ne vous donnent pas rendez-vous au métro Université de Montréal ou McGill, il préfère le métro Berri-UQAM, Papineau ou St-Henri parce que c'est plus proche de leur refuge habituel ou de chez leur pusher où ils iront dépenser leur argent après la vente.
  • Lors du rendez-vous ils sont pressés et nerveux, regardent partout, ils cherchent des excuses pour que vous payiez rapidement, ils n'aiment pas que vous preniez votre temps et posiez des questions, ils vous intimident et vous ridiculisent si vous le faites en disant que vous posez des questions stupides.

4 - Le mythe des réseaux organisés

  • Il y a des gens qui croient qu'il existe des réseaux organisés de voleurs de vélo professionnels qui opèrent à Montréal. Selon mon expérience dans le domaine des vélos usagés, et selon la police de Montréal, c'est un mythe sans fondement. Il est possible que pendant un été un groupe de 2 ou 3 voleurs opèrent ensemble pour voler des vélos mais pas beaucoup plus. Si un réseau existait je les aurais vu opérer, ou il m'aurait approcher pour m'offrir des vélos, ou j'en aurait entendu parler par d'autres dans le milieu des vélos usagés, mais ce n'est pas le cas.
  • La réalité c'est que le vol de vélo n'est pas assez payant pour l'effort qu'on doit y mettre. Les criminels expérimentés veulent trafiquer des objets de grande valeur, faciles à voler, difficiles à identifier, faciles à cacher, faciles à transporter, faciles à revendre n'importe où, à n'importe qui et n'importe quand. Par exemple de l'argent comptant, de la drogue, des bijoux, des téléphones cellulaires, laptops, etc...
  • Un vélo c'est exactement le contraire: difficile à voler, encombrant, difficile à transporter, pas une grande valeur, difficile à cacher, facile à reconnaître, ne peut être vendu à n'importe qui (il y a des grandeurs, des vélos pour homme et pour dame, etc...), un vélo a de la valeur seulement en ville, et c'est saisonnier sans aucune valeur l'automne et l'hiver.
  • Donc les voleurs de vélo sont vraiment au plus bas de l'échelle dans le monde criminel, souvent des jeunes délinquants opportunistes et des itinérants désespérés qui agissent seuls. A chaque été ce sont de nouveaux visages car c'est saisonnier. Cela explique pourquoi la police a de la difficulté à les attraper. Quand l'automne arrive les voleurs de vélos font d'autres crimes: vol à l'étalage, vol dans les voitures stationnées, entrées par effraction, vols dans le métro et dans les cafés, etc... La police devrait comprendre qu'en s'attaquant sérieusement aux voleurs de vélo, elle diminue en même temps plusieurs autres types de crimes dont sont victimes les citoyens. Les voleurs de vélos ne partent pas en vacance dans le sud l'hiver !
  • Certaines personnes croient qu'il est possible de se balader dans les rues de Montréal avec une camionnette et de récolter des vélos la nuit sans se faire prendre. Avez vous déjà vu une seule Van ou une camionnette avec plein de vélo qui circulait lentement la nuit à Montréal ? Cette technique ne fonctionnerais pas: les vélos sont verrouillés sur le trottoir, cachés par les véhicules stationnés en bordure de la rue. On ne peut pas voir assis dans une camionnette les vélos et leur cadenas. Pour trouver des vélos à voler, il faut être à pied ou à vélo soit même, pas en véhicule automobile. Ensuite avec le prix de l'essence et tout les autres coûts reliés à l'usage d'une camionnette (ça boit du gaz !) ce n'est payant de se balader sans destination pour trouver éventuellement des vélos à voler. C'est moins compliqué de conduire directement à une cour à scrap en banlieue et d'acheter une pile de vélos à $10 chacun. En plus cette technique n'est pas très discrète, c'est à la vue de tous même si c'est la nuit.

5 - Comment savoir si un vélo a été volé

  • Avant d'acheter un vélo vous pouvez vérifier si il a été déclaré volé sur le site du Centre d'information de la police canadienne . Honnêtement c'est long avant que les rapports de police soit compilés dans le système, et la majorité des gens ne rapporte pas le vol de toute façon. Donc si le vélo n'est pas déclaré volé dans ce système, ce n'est vraiment pas une garanti que le vélo est "clean".
  • Vous rencontrez le vendeur et voyez le vélo pour la première fois, mais le vélo n'est pas le même que celui sur la photo dans l'annonce, et plusieurs choses qu'il vous a raconté s'avèrent fausses. Une personne honnête qui utilise une photo trouvée sur internet plutôt qu'une photo du vrai vélo vous avertira à l'avance dès le premier contact. Le voleur espère que vous ne remarquerez pas la différence, si vous faites un commentaire il dira "je pensais que tu le savais, je te l'avais dit". Donc imprimer l'annonce ou vérifier avec votre téléphone intelligent que c'est bien le vélo annoncé. Vérifier les accessoires tel que porte-bouteille et autres signes distinctifs sur la photo.
  • Vérifiez que le numéro de série du vélo n'a pas été limé, modifié avec un burin, ou caché avec une étiquette par exemple.
  • Si le vélo a encore un cadenas en U au travers du cadre c'est probablement un vélo volé qui était verrouille après une clôture en treillis par exemple. Le voleur a coupé la clôture mais le cadenas est encore après le vélo. Le voleur va prétendre qu'il a perdu les clés. Les gens honnêtes ont les clés de leur cadenas ou ils le font couper avant de revendre le vélo si ils ont vraiment perdu les clés.
  • Si le cadre du vélo est endommagé et déformé là où on pose habituellement un cadenas c'est suspect. Souvent le voleur n'ont pas le choix de forcer sur le vélo pour ouvrir le cadenas et cela laisse des traces.
  • Faites le lien entre le vélo et le vendeur si il prétend que c'est son vélo personnel qu'il vend. Un homme de 30 ans et 6 pied qui vend un petit vélo mauve c'est difficile à croire. Un jeune de 20 ans qui a de la misère à faire une phrase complète et qui vend un vélo Colnago qui vaut $10,000 c'est très suspect. Un type qui n'a jamais sorti de Montréal et ne sait pas où se trouve le métro Angrignon, mais il vend un vélo Devinci Caribou tout équipé pour faire du cyclotourisme ! Le vendeur est un jeune avec une casquette et un chandail de rapper gangster, le vélo est un style brun vintage avec un panier et une sonnette, c'est bizarre.
  • Si les étiquettes de la marque et du modèle du vélo sont couvertes avec du ruban, c'est suspect. C'est assez rapide et facile à faire et cela empêche d'identifier le vélo.
  • Si le vélo a été repeint au complet avec une couleur uniforme, ce n'est pas trop suspect si le travail a été bien fait. Si le travail a été fait rapidement il y aura des traces de peinture sur les pneus, sur les roues, sur les freins et des endroits non peints. Si en plus le vélo sent encore la peinture c'est très suspect ! Pour faire un bon travail de peinture, peindre seulement le cadre, il faut démonter le vélo presque au complet. Les vrais voleurs de vélo ne s'en donnent pas la peine car c'est beaucoup de travail et cela enlève de la valeur au vélo. Les gens qui proclament "Les voleurs ont juste à repeindre le vélo pour le revendre, c'est facile et payant" sont ceux qui n'ont jamais repeint un vélo eux-même ! Les voleurs ne vont pas voler un vélo pour ensuite dépenser $25 de peinture à métal en spray, du ruban cache, des heures et des outils pour démonter et remonter le vélo, 3 couches de peinture, plusieurs jours pour attendre que la peinture sèche, un endroit chauffé, éclairé et bien ventilé, etc... Ceux qui le font sont en général des gens honnêtes qui aiment leur vélo, ou des petits voleurs amateurs qui ont volé leur premier vélo et vont le garder pour eux-même. Ils ont volé le vélo dans leur quartier et ne peuvent pas sortir en public avec car ils ont peur de se faire prendre. Après avoir peinturer le vélo ils comprennent que c'est beaucoup plus de travail et beaucoup plus long qu'ils imaginaient pour faire une bonne job, et ils n'en volent plus.

Voir aussi

Table des matières
  1. Quelques statistiques sur les vols de vélo à Montréal
  2. Quoi faire si votre vélo a été volé
  3. Comment se protéger contre le vol de vélo
  4. Acheter un vélo volé c'est risqué
  5. Reconnaître les voleurs de vélo
  6. Reconnaître les vélos volés



100,000 vélos mis à la ferraille à chaque année, aidez-nous à les sauver et à protéger la planète

GRATUIT !
SERVICE DE COLLECTE DE VÉLO

Nous ramassons vos vieux vélos encombrants le soir ou la fin de semaine quand vous êtes disponibles. Téléphonez 450-764-9226 pour un ramassage, c'est rapide et facile.


ÉCHANGEZ VOTRE VIEUX VÉLO CONTRE UN RABAIS

Réduisez le prix de votre achat, faites de la place pour votre nouveau vélo, épargnez vous le tracas de vendre votre ancien vélo